www.radartutorial.eu www.radartutorial.eu Vue d’ensemble des radars - Musée du Radar

MR-600

Description de l’unité de radar, les caractéristiques techniques tactique

Figure 1 : MR-600

Figure 1 : MR-600

Données techniques
Fréquence : 1 000 … 1 200 MHz
(Bande L)
Période de répétition
des impulsions (PRI) :
Fréquence de répétition  
des impulsions (FRI)
 :
Largeur d’impulsion (τ) :
Temps de réception :
Temps mort :
Puissance de pointe :
Puissance moyenne :
Portée instrumentée : 325 NM (≙ 600 km)
Résolution en distance :
Précision :
Largeur du faisceau :
Coups au but par balayage :
Taux de rotation de l’antenne : 3 … 12 min⁻¹
MTBCF :
MTTR :

MR-600

Le MR-600 „Voskhod“ (en cyrillique : MP-600 «Восход», désignation OTAN : „Top Sail“) est un radar de surveillance de l’espace aérien 3D à longue portée fonctionnant en bande L (désignation IEEE) ou en bande D (désignation OTAN) avec diversité de fréquence. Comme ce radar a une mauvaise limite inférieure du diagramme d’antenne vertical, il est généralement couplé à un autre radar pour la surveillance en surface. (Sur la photo, avec le MR-500 „Cleaver“, en cyrillique : MP-500 «Кливер», désignation OTAN : „Big Net“, la plus petite antenne à l’arrière de l’antenne MR-600). Le complexe de deux radars reçoit alors la désignation MR-800 „Flag“ (en cyrillique : МР-800 «Флаг», désignation OTAN : „Top Pair“).

L’antenne, stabilisée électroniquement contre l’inclinaison des navires, utilise le principe de l’orientation du faisceau en fonction de la fréquence. Le réflecteur parabolique cylindrique a des dimensions de 7,5 × 8,5 m. Il est alimenté par un guide d’ondes enroulé en spirale avec des antennes à fente. La puissance d’émission nécessaire est générée par un amplificateur à cinq étages avec des amplitrons. Le temps de mise en marche est d’environ 6 minutes en raison du chauffage des tubes.

Le radar a été développé à partir de 1962. Le prototype a été testé sur le croiseur lance-missiles „Moskwa“ à partir de 1967. Le radar a été intégré à l’armement de la marine soviétique en 1968. Il a été modernisé à plusieurs reprises et a été combiné avec d’autres radars, par exemple avec le MR-710 „Top Steer“.