www.radartutorial.eu www.radartutorial.eu Vue d’ensemble des radars - Musée du Radar

AR-15

Description de l’unité de radar, les caractéristiques techniques tactique

Figure 1 : AR-15 à l’aéroport de Bournemouth
(50°46’59.2" N   1°50’35.1" W)

Figure 1 : AR-15 à l’aéroport de Bournemouth
(50°46’59.2" N   1°50’35.1" W)

Données techniques
Fréquence : Bande S
Période de répétition
des impulsions (PRI) :
Fréquence de répétition  
des impulsions (FRI)
 :
Largeur d’impulsion (τ) :
Temps de réception :
Temps mort :
Puissance de pointe : 2 × 600 kW
Puissance moyenne :
Portée instrumentée : 80 NM (≙ 150 km)
Résolution en distance :
Précision :
Largeur du faisceau : 1,4°
Coups au but par balayage :
Taux de rotation de l’antenne : 15 min⁻¹
MTBCF :
MTTR :

AR-15

L’AR-15 était un radar de contrôle du trafic aérien fonctionnant en bande S avec diversité de fréquence. Le transmetteur utilisait des magnétrons accordables par moteur électrique de type MG5237A.

Une modernisation du type AR-15-2 comprenait un deuxième canal de réception pour la réception à des angles d’altitude de haut avec un cornet passif et un adaptateur pour un câble coaxial. Le diagramme d’antenne de ce canal se situait environ 5° au-dessus du cornet précédent et réduisait l’influence des cibles fixes. Un préamplificateur HF paramétrique à faible bruit avec un facteur de bruit inférieur à 2,5 dB se trouvait à l’entrée du récepteur. Grâce à cette modernisation, la portée est passée de 60 à 80 miles nautiques.

Le radar a été mis en service au début des années 70. Au total, environ 55 radars de ce type ont été fabriqués et sont restés partiellement en service jusqu’au milieu des années 90. Le dernier exemplaire est encore en service à l’aéroport de Cambridge (52°12’03.1" N   0°10’39.5" E)[1] Il sera prochainement remplacé par un Thales Star NG.[1]

Bildergalerie des AR-15

Bild 2: Vorschaubild eines Videos auf Youtube

Quelle: