www.radartutorial.eu www.radartutorial.eu Vue d’ensemble des radars - Musée du Radar

AWS-1

Description de l’unité de radar, les caractéristiques techniques tactique

Figure 1 : AWS-1

Données techniques
Fréquence : 2 700 … 3 100 MHz
(Bande S)
Période de répétition
des impulsions (PRI) :
Fréquence de répétition  
des impulsions (FRI)
 :
700 Hz
Largeur d’impulsion (τ) : 1 µs
Temps de réception :
Temps mort :
Puissance de pointe : 650 kW
Puissance moyenne :
Portée instrumentée : 75 NM (≙ 139 km)
Résolution en distance :
Précision :
Largeur du faisceau :
Coups au but par balayage :
Taux de rotation de l’antenne : 15 tour/min
MTBCF :
MTTR :

AWS-1

Le AWS-1 (de : Air Warning Ship-borne) était un radar naval fonctionnant sur une seule fréquence dans la bande S pour la reconnaissance maritime et aérienne. Il a été développé en 1956/57 et était destiné à être utilisé principalement sur des destroyers, des frégates et des corvettes.

L’antenne du AWS-1 était une antenne parabolique de 4,9 m de large avec une forme roto-parabolique et un diagramme en cosécantes². Le transmetteur simple était polarisé linéairement. Le transmetteur utilisait un magnétron qui ne fonctionnait qu’à une fréquence fixe prédéfinie. L’oscillateur du récepteur utilisait un klystron qui était également utilisé pour le réglage automatique de la fréquence afin de compenser la dérive thermique de la fréquence du magnétron.

Le design du réflecteur s’est avéré être un succès extraordinaire, si bien qu’il a également été utilisé pour l’AWS-2. Cette forme de réflecteur a servi de modèle pour de nombreux développements de radars ultérieurs, de l’AR-1 et de l’ AR-15 au Watchman.

AWS-2

Le successeur du AWS-1 était le AWS-2, qui utilisait la même antenne et un plateau tournant stabilisé hydrauliquement contre le tangage et le roulis. Le transmetteur utilisait des magnétrons accordables dans deux sous-gammes de la bande de fréquence (2,7 … 2,9 GHz et 2,9 … 3,1 GHz). Un amplificateur paramétrique avec une bande passante de 15 MHz a été utilisé dans le récepteur. Le radar était doté d’un système numérique de détection des cibles mobiles avec double suppression des cibles fixes.