www.radartutorial.eu www.radartutorial.eu Vue d'ensemble des radars - Musée du Radar

AN/FPS-23

Description de l'unité de radar, les caractéristiques techniques tactique

Figure 1 : Un AN/FPS-23 à un site principal avec des antennes dans deux directions opposées.

Figure 1 : Un AN/FPS-23 à un site principal avec des antennes dans deux directions opposées.

Données techniques
Fréquence : 475 à 525 MHz
(Bande UHF)
Période de répétition  
des impulsions (PRI) :
Fréquence de répétition  
des impulsions (FRI) :
Largeur d’impulsion (τ) :
Temps de réception :
Temps mort :
Puissance de pointe :
Puissance moyenne : 1 kW
Portée maximale :
Résolution versus portée :
Précision :
Largeur du faisceau :
Coups au but par balayage :
Taux de rotation de l’antenne :
MTBCF :
MTTR :

AN/FPS-23

Le radar AN/FPS-23 « Fluttar » (flutter radar) était un radar bistatique de couverture complémentaire de bande UHF situé sur les sites principaux et auxiliaires de la ligne DEW pour combler les lacunes à basse altitude entre les radars AN/FPS-19. Il s'agissait d'un radar à ondes entretenus barrière avec des sites d'émetteurs (AN/FPT-4) et récepteurs (AN/FPR-2) séparés, généralement distants d’environ 80 kilomètres. L'AN/FPS-23 utilise l'effet Doppler pour détecter les aéronefs essayant de passer entre les sites émetteurs et récepteurs. En raison des nombreuses fausses alarmes, il ne peut que d’une utilité marginale.

La première utilisation de l'AN/FPS-23 fut avec l'ancienne ligne Mid-Canada de radars d’alerte précoce, le prédécesseur de la ligne DEW en 1955. Ces radars ont été mis hors service à la fin de l’année 1963.

Galerie de photos du AN/FPS-23

Figure 2: Antenne de transmission UHF du Fluttar.

Figure 3: Transmetteur Fluttar.

Figure 4: Récepteur Fluttar de 1955.