www.radartutorial.eu www.radartutorial.eu Vue d'ensemble des radars - Musée du Radar

SCR-270

Description de l'unité de radar, les caractéristiques techniques tactique

Figure 1 : SCR-270

Figure 1 : SCR-270

Données techniques
Fréquence : 104 … 112 MHz
(Bande VHF)
Période de répétition  
des impulsions (PRI) :
Fréquence de répétition  
des impulsions (FRI)
 :
621 Hz
Largeur d’impulsion (τ) : 15 - 40 µs
Temps de réception :
Temps mort :
Puissance de pointe : 100 kW
Puissance moyenne :
Portée maximale : 250 stat. miles (≙ 400 km)
Résolution versus portée :
Précision : 4 stat. miles, 2°
Largeur du faisceau :
Coups au but par balayage :
Taux de rotation de l’antenne :
MTBCF :
MTTR :

SCR-270

Le SCR-270 (abréviation de : Signal Corps Radio model 270) est un des premiers radars mobiles de défense aérienne à longue portée qui fonctionnait nominalement sur une fréquence de 106 MHz (≙ longueur d'onde 2,83 m). Il s'agissait de l'un des premiers radars mobiles à grande échelle et présentait les signaux radar sur un affichage de type A. Développé vers la fin des années 1930, il a été utilisé par la marine américaine pendant la Seconde Guerre mondiale. Les antennes de la version fixe (appelée SCR-271) étaient montées sur une tour.

Le transmetteur, développé par Westinghouse, était un oscillateur de puissance auto-oscillant à deux triodes.

Le système complet a été posé à l'aide de 6 véhicules, dont le plus grand mesurait 9,25 m × 3 m × 2,43 m. Au total, il pesait 46,5 tonnes pour un volume de transport de 326 m³. Le radar était prêt à fonctionner sur les moyens de transport environ 6 heures après l'arrivée dans une nouvelle position. L'équipage était composé de 7 personnes. Une cinquantaine de personnes étaient nécessaires pour faire fonctionner le radar et ses dispositifs de communication 24 heures sur 24 et par roulement. La puissance électrique nécessaire de 15,5 kW était fournie par un générateur de 25 kVA de type PE-74, entraîné par un moteur à essence. Sa consommation était d'environ 15,2 litres de supercarburant par heure.

Le radar est également connu sous le nom de radar Pearl Harbor, car il a détecté très tôt les assaillants japonais qui s'approchaient de Pearl Harbor pendant la Seconde Guerre mondiale. Cependant, l'équipage du poste de commandement n'a pas reconnu le contenu et la signification des signaux radar et a pensé qu'il s'agissait d'une fausse alerte en raison de la taille inhabituelle du signal d'écho.

Galerie d'images du SCR-270

Image 2 : Installation fixe SR-271-D

Sources :