www.radartutorial.eu www.radartutorial.eu Vue d'ensemble des radars - Musée du Radar

Avia-D/Koren

Description de l'unité de radar, les caractéristiques techniques tactique

Figure 1 : Avia-D/Koren, anciennement à Berlin-Schönefeld
(52° 21' 2.92" N   13° 32' 14.629" E)
© 1996 DFS Deutsche Flugsicherung, H.-J. Koch

Figure 1 : Avia-D/Koren, anciennement à Berlin-Schönefeld
(52° 21' 2.92" N   13° 32' 14.629" E)
© 1996 DFS Deutsche Flugsicherung, H.-J. Koch

Données techniques
Fréquence : 1 310 et 1 346 MHz
(Bande L)
Période de répétition  
des impulsions (PRI) :
Fréquence de répétition  
des impulsions (FRI)
 :
≈ 1 kHz (5 fois échelonné)
Largeur d’impulsion (τ) : 1,2 µs
Temps de réception :
Temps mort :
Puissance de pointe : 800 kW
Puissance moyenne : 900 W
Portée maximale : 200 km
Résolution versus portée : 300 m
Précision : 1°; 1%
Largeur du faisceau : 1,3°
Coups au but par balayage :
Taux de rotation de l’antenne : 10 ou 15 tour/min
MTBCF :
MTTR :

Avia-D/Koren

L'Avia-D/Koren était un radar en route et d'aérodrome en bande L construit dans l'ancien COMECON avec la participation de l'ancienne Union soviétique, de la RDA et de la Pologne. Le radar primaire était un radar multifréquence construit par les sociétés Unitra et PIT (toutes deux polonaises). Le radar secondaire venait de l'ex-Union soviétique et s'appelait „Koren“ (en cyrillique : « Корень », en français : „racine“). Les appareils de visualisation et les postes de travail des contrôleurs aériens ont été fabriqués dans l'ancienne RDA.

La première installation a eu lieu en 1976 à l'aérodrome de Berlin-Schönefeld, près du village de Rotberg. Le radar a été modernisé en 1986. Il est resté opérationnel jusqu'en 1998.

L'Avia-D se composait de quatre modules principaux : le module d'antenne, le module d'émission, le module de réception avec les appareils de visualisation et l'alimentation électrique. L'antenne, avec son plateau tournant et ses deux moteurs d'entraînement, était montée sur une tour en acier d'une hauteur approximative de 20 mètres. Le réflecteur parabolique avait une dimension d'environ 12 · 4 mètres. Le transmetteur utilisait deux magnétrons pour générer les impulsions haute fréquence. La précision de la mesure de position est estimée à 1° dans l'angle latéral et à environ 1% de l'échelle de l'écran utilisé.[1]

Galerie d'images d'Avia-D/Koren

Figure 2 : Visualiseur WPS-10 de production RDA, pièce d'exposition au musée de l'aviation de Cracovie.
© Comtourist 2010-2014

Source :

  1. www.polot.net