www.radartutorial.eu www.radartutorial.eu Vue d'ensemble des radars - Musée du Radar

AN/FPS-3

Description de l'unité de radar, les caractéristiques techniques tactique

Figure 1 : Antenna of the AN/FPS-3

Figure 1 : Antenna of the AN/FPS-3

Données techniques
Fréquence : Bande L
Période de répétition  
des impulsions (PRI) :
Fréquence de répétition  
des impulsions (FRI)
 :
400 Hz
Largeur d’impulsion (τ) :
Temps de réception :
Temps mort :
Puissance de pointe : 1,5 MW
Puissance moyenne :
Portée maximale : 320 km
Résolution versus portée :
Précision :
Largeur du faisceau :
Coups au but par balayage :
Taux de rotation de l’antenne : 3,3 ; 5, 10 tour/min
MTBCF :
MTTR :

AN/FPS-3

Le AN/FPS-3 était un radar de défense aérienne en bande L fabriqué par Bendix Radio (Div. of Bendix Aviation Corp.). Le FPS-3 était le successeur direct du radar AN/CPS-5. Le FPS-3 a marqué le début d'une grande famille de radars à longue portée. Les premiers FPS-3 sont sortis de la ligne de production de Bendix et ont été installés à la fin des années 1950. Au total, 48 de ces radars ont été utilisés en Amérique du Nord dans un premier réseau permanent.

Le FPS-3 utilisait simultanément deux diagrammes de rayonnement et générait sa puissance d'émission au moyen de deux magnétrons de type 5J26 d'une puissance d'impulsion de 750 kW chacun. Les deux blocs d'émission, le modulateur double à deux sorties, les récepteurs et les blocs d'alimentation haute tension communs étaient montés directement sur le réflecteur d'antenne. Leurs racks étaient suspendus sous l'antenne et tournaient avec elle. L'alimentation électrique et la commande de ces blocs vers l'antenne, ainsi que la fréquence intermédiaire de 30 MHz du préamplificateur AM-4232 vers les consoles principales dans la salle d'exploitation, étaient assurées par des assemblages de collecteurs rotatifs avec anneau. Le AN/MPS-7 était une version mobile du AN/FPS-3.

Avec l'intensification de la „guerre froide“, il était nécessaire d'améliorer la technologie des radars de défense aérienne. Cette modernisation a été appelée Semiautomatic Ground Environment (SAGE). Le cœur de ce système SAGE était constitué de grands ordinateurs numériques qui traitaient les informations provenant des radars et organisaient le contrôle des intercepteurs de l'US Air Force. Même si l'AN/FPS-3 était un excellent radar pour les opérations manuelles, d'importantes modernisations ont été nécessaires pour l'intégrer au système SAGE.

Cette compatibilité avec le système SAGE a été rendue possible grâce à un kit de modernisation (AN/GPA-27) fourni par Bendix, mais qui a permis de remplacer environ 90% de l'électronique. Cette modification a donné naissance au radar AN/FPS-20, qui était alors en mesure de reconnaître des plages d'altitude allant jusqu'à 65 000 pieds (environ 20 000 m). L'installation de cette modification a commencé en 1957.