www.radartutorial.eu www.radartutorial.eu Vue d'ensemble des radars - Musée du Radar

PRW-10 « Rock Cake »

Description de l'unité de radar, les caractéristiques techniques tactique
Modellfoto PRW-10

Figure 1 : Photo d’un modèle de PRW-10
(Photo gracieuseté du Musée d'Histoire militaire de la Bundeswehr à Dresden)

Données techniques
Fréquence : bande E
Période de répétition des impulsions (PRI) :
Fréquence de répétition  
des impulsions (FRI)
 :
Largeur d’impulsion (τ) : 2,7 à 3,2 µs
Temps de réception :
Temps mort :
Puissance de pointe : 1,8 à 2 MW
Puissance moyenne :
Portée maximale : 300 km
Résolution versus portée : 3 km
Largeur du faisceau en azimut (β) : 3° à 5°
Largeur du faisceau en élévation (ε) :
Coups au but par balayage :
Taux de rotation de l’antenne :
MTBCF :
MTTR :

PRW-10 « Rock Cake »

PRV-10 „Konus“ (désignateur russe : 1RL12 ; en cyrillique : 1РЛ12 « Конус » ; désignation OTAN : „Rock Cake“ ; le nom est l'abréviation de „podvizhnyy radiovysotomer“, en cyrillique : «Подвижный РадиоВысотомер», ПРВ). Le PRV-10 était le premier radioaltimètre de production soviétique, développé dans une version mobile sur la base de l'altimètre du prototype radar Topol-2. En tant qu'altimètre radio, il était conçu comme un appareil supplémentaire pour différentes stations radar de reconnaissance. L'altitude maximale mesurable était de 34 000 m.

En 1956, il a été mis en service dans les pays de l'ancien Pacte de Varsovie et a été modernisé en 1957 pour une éventuelle exploitation sectorielle. Après une modernisation en PRV-10M, l'aspect du réflecteur d'antenne a quelque peu changé. La principale faiblesse du PRV-10 était son manque de résistance au brouillage. Il a probablement été utilisé jusqu'en 1975, date à laquelle il a été remplacé par le PRV-11.

Galerie d'images PRV-10

Figure 2 : Antennes Yagi du P-8 (mât de droite) avec le radar secondaire Kremnij-1 (mât de gauche) au centre : un PRV-10.

Figure 3 : PRV-10M au musée de la Défense aérienne à Zarya près de Moscou