www.radartutorial.eu www.radartutorial.eu Vue d'ensemble des radars - Musée du Radar

AN/MPQ-46

Description de l'unité de radar, les caractéristiques techniques tactique

Figure 1 : Radar d’illumination des cibles à haute puissance (HiPIR)

Données techniques
Fréquence : Bande X
Période de répétition  
des impulsions (PRI) :
Fréquence de répétition  
des impulsions (FRI) :
Largeur d’impulsion (τ) :
Temps de réception :
Temps mort :
Puissance de pointe :
Puissance moyenne :
Portée maximale :
Résolution versus portée :
Précision :
Largeur du faisceau :
Vitesse de rotation :
MTBCF :
MTTR :

AN/MPQ-46

La première version du radar d’illumination des cibles de haute puissance AN/MPQ-46 High Power Illuminator Radar (HiPIR) n'avait que deux antennes rondes : une pour la transmission et une pour la réception. Le HiPIR pouvait détecter et accompagner automatiquement des cibles individuelles en azimut, en élévation et en distance.

Vers 1983, dans la phase 2 de la modernisation du complexe de missiles Fla «Hawk», ce radar a reçu un composant optique-visuel appelé « système de traçage adjoint » (Tracking Adjunct System ou TAS), soit une caméra située entre les deux réflecteurs du HiPIR. Cette modernisation a déjà considérablement amélioré les propriétés EPM.

L'amélioration décisive est cependant intervenue dans la phase 3 (vers 1995) avec l'introduction du système d'engagement HAWK simultané à basse altitude (LASHE) et d'une antenne de compensation avec un grand angle d'ouverture, qui offre plus de possibilités d'action contre la saturation du canal de réception. Ceci augmente la probabilité de détecter des cibles volant à basse altitude (antenne rectangulaire à côté des réflecteurs ronds).

HiPIR
(cliquez pour agrandir : 800·600px = 101 koctets)

Figure 2 : Radar d’illumination des cibles à haute puissance récent (HiPIR)
(© EADS)