www.radartutorial.eu www.radartutorial.eu Vue d'ensemble des radars - Musée du Radar

SC

Description de l'unité de radar, les caractéristiques techniques tactique

Figure 1 : Radar SC-2 sur le navire de guerre américain Niobrara (AO-72).

Figure 1 : Radar SC-2 sur le navire de guerre américain Niobrara (AO-72).

Données techniques
SC, SC-1SC-2, SC-3
Fréquence : 220 MHz
(Bande VHF)
200 MHz
(Bande VHF)
Période de répétition  
des impulsions (PRI) :
Fréquence de répétition  
des impulsions (FRI)
 :
60 Hz
Largeur d’impulsion (τ) : 5 µs4 µs
Temps de réception :
Temps mort :
Puissance de pointe : 100 kW200 kW
Puissance moyenne :
Portée maximale : 30 mi
(≙ 48 km)
75 mi
(≙ 120 km)
Résolution versus portée : 550 m460 m
Précision : ±180 m, ±5° ±90 m, ±3°
Largeur du faisceau : 25°10°
Coups au but par balayage :
Taux de rotation de l’antenne : (manually) 5 tour/min
MTBCF :
MTTR :

SC

Le SC était un radar de reconnaissance américain utilisé pendant la Seconde Guerre mondiale, principalement dans le Pacifique. Il a été utilisé sur des destroyers et des navires plus grands afin de reconnaître les avions et les navires et de guider les intercepteurs.

Le radar SC original était équipé d'une antenne composée de quatre rangées de trois dipôles chacune, disposées devant un réflecteur à grille commune de 2,6 × 2,1 mètres. Le SC-2 utilisait deux rangées de six dipôles devant un réflecteur de 4,6 × 1,4 mètres. Le radar SC était capable de détecter un bombardier moyen à une altitude de 300 m à partir d'une distance de 30 miles nautiques (≙ 48 km). À partir du radar SC-1, cette distance a été portée à 75 miles nautiques (≙ 120 km). La précision de la localisation s'est également considérablement améliorée dans les versions suivantes. Les radars SC et SC-1 n'utilisaient qu'un A-scope, les SC-2 et SC-3 ont également reçu un PPI-scope. Toutes les versions fonctionnaient avec un compas gyroscopique pour permettre une représentation visuelle du „vrai nord“. La rotation des deux anciennes versions s'effectuait encore à l'aide d'une manivelle.

Une identification ami/ennemi était possible grâce à l'antenne IFF située à l'extrémité supérieure de l'antenne principale. Le radar secondaire utilisait le standard IFF Mark IV.

Galerie d'images de SC

Figure 2 : Radar SC