www.radartutorial.eu www.radartutorial.eu Vue d'ensemble des radars - Radars aéroportés

AN/APQ-181

Description de l'unité de radar, les caractéristiques techniques tactique

Figure 1: AN/APQ-181
(© 2012 Raytheon)

Figure 1: AN/APQ-181
(© 2012 Raytheon)

Données techniques
Fréquence : Bande Ku
Période de répétition des impulsions (PRI) :
Fréquence de répétition  
des impulsions (FRI)
 :
Largeur d’impulsion (τ) :
Temps de réception :
Temps mort :
Puissance de pointe :
Puissance moyenne :
Portée maximale :
Résolution versus portée :
Précision :
Largeur du faisceau :
Niveaux d’affichage :
Taux de rotation de l’antenne :
MTBCF :
MTTR :

AN/APQ-181

Le AN/APQ-181 est un système de radar multimode fonctionnant en bande Ku avec identification des cibles par GPS. Le radar dispose de 21 modes distincts pour le suivi et l'évitement des collisions sur le terrain, les mises à jour du système de navigation, la recherche de cibles, la localisation, l'identification et l'acquisition, ainsi que l'attribution de cibles pour le système d'armes. Il s'agit d'un système modulaire entièrement redondant qui utilise deux radars distincts et deux antennes actives à réseau de phase refroidies par liquide. L'APQ-181 a été conçu pour le bombardier furtif Northrop Grumman B-2 Spirit.

Le radar utilise des modes logiciels sophistiqués et des techniques avancées de faible probabilité d'interception (LPI) qui correspondent aux caractéristiques de furtivité de l'avion. Les antennes, adaptées aux planches extérieures de l'avion, sont situées sous les bords d'attaque des ailes et sont recouvertes d'une plaque diélectrique de camouflage qui permet un fonctionnement normal tout en empêchant les antennes de réfléchir les impulsions radar étrangères. L'émetteur radar est un type d'amplificateur qui utilise un puissant tube à onde progressives commandé par grille et refroidi par liquide.

Le radar a été développé par Hughes Aircraft (aujourd'hui Raytheon) au début des années 1980. Le prototype du radar a volé pour la première fois en 1987 et les premiers radars ont été livrés au début des années 1990. En novembre 2002, Raytheon a été chargé de développer une nouvelle antenne active pour le radar B-2 afin d'éviter les interférences avec les systèmes satellitaires commerciaux lancés après 2007. Les essais en vol avec le radar modernisé ont débuté en octobre 2007 et se sont poursuivis jusqu'en 2008. L'installation de la nouvelle antenne sur la flotte de B-2 s'est achevée en 2014.