www.radartutorial.eu www.radartutorial.eu Vue d'ensemble des radars - Radars aéroportés

AN/APG-66

Description de l'unité de radar, les caractéristiques techniques tactique

Figure 1 : Accès facile au récepteur et à l'émetteur du F-16.

Figure 1 : Accès facile au récepteur et à l'émetteur du F-16.

Données techniques
Fréquence : X–Band
Période de répétition des impulsions (PRI) :
Fréquence de répétition  
des impulsions (FRI)
 :
Largeur d’impulsion (τ) :
Temps de réception :
Temps mort :
Puissance de pointe :
Puissance moyenne :
Portée maximale : 80 NM (≙ 150 km)
Résolution versus portée :
Précision :
Largeur du faisceau :
Niveaux d’affichage :
Taux de rotation de l’antenne :
MTBCF : 120 h
MTTR : 5 min

AN/APG-66

Le AN/APG-66 est un radar à impulsions entièrement cohérent fonctionnant en bande X. Il a été développé à l'origine pour l'avion multi-rôle F-16 et supporte les missiles AN/AIM-7F/M Sparrow, AN/AIM-9L/M Sidewinder, AN/AIM-120A, Penguin, MICA et Skyflash E. Le radar est de conception modulaire et se compose de six sous-ensembles interchangeables sur le lieu d'utilisation (antenne, amplificateur de puissance, émetteur/excitateur, processeur de signaux radar numériques, processeur de données radar, dispositif de visualisation). Au total, environ 9500 composants sont utilisés dans le AN/APG-66. Le radar n'a pas de stabilisation mécanique, ni hydraulique ni servomoteur. Les corrections nécessaires dues au tangage et au roulis sont effectuées électroniquement. Les premiers modèles utilisaient encore un tube à ondes progressives comme amplificateur de puissance, qui a été remplacé par des semi-conducteurs à partir de la version AN/APG-66(V)2.

Une fiabilité de 121 heures de fonctionnement et une durée moyenne de réparation de 5 minutes ont été formellement démontrées. Le AN/APG-66 propose 10 modes de fonctionnement différents, dont certains sont associés à une agilité de fréquence pour la protection contre les interférences. Toutes les fonctions, y compris l'autotest, sont commandées par l'ordinateur de bord via un bus série. La production continue de pièces de rechange est assurée par un consortium européen comprenant des entreprises de Belgique, du Danemark, des Pays-Bas et de Norvège.

Variantes

Un certain nombre de variantes ont été développées à partir de la version de base du AN/APG-66 :