www.radartutorial.eu www.radartutorial.eu Vue d'ensemble des radars - Radars aéroportés

ASTOR

Description de l'unité de radar, les caractéristiques techniques tactique
ASTOR
(cliquer pour agrandir : 640·258px = 20 kilooctets)

Figure 1 : Global Express de Bombardier, porteur du système radar ASTOR.

Données techniques
Fréquence : X–Band
Période de répétition des impulsions (PRI) :
Fréquence de répétition  
des impulsions (FRI)
 :
Largeur d’impulsion (τ) :
Temps de réception :
Temps mort :
Puissance de pointe :
Puissance moyenne :
Portée maximale :
Résolution versus portée :
Précision :
Largeur du faisceau :
Niveaux d’affichage :
Taux de rotation de l’antenne :
MTBCF :
MTTR :

ASTOR

Le programme ASTOR (Airborne Stand-Off Radar) du Royaume-Uni est un radar aéroporté de surveillance du sol avec des antennes passives à réseau de phase, basé sur un jet d'affaires. Le radar de l'avion de reconnaissance ASTOR est un radar SAR-MTI basé sur le „Advanced Synthetic Aperture Radar Type 23 (ASARS-2)“ de la société Hughes (aujourd'hui Raytheon), qui était déjà utilisé dans l'avion de reconnaissance U-2 de l'US Air Force. La société britannique „Marconi Radar & Countermeasures systems” a développé la nouvelle antenne plus longue de 4,6 mètres pour le système ASTOR SAR, qui est logée dans un radôme sous le fuselage avant de l'avion. En tant que fabricant final du système radar, Raytheon a favorisé l'avion long-courrier „Global Express“ de Bombardier en raison de ses caractéristiques avantageuses.

L'ASTOR SAR avait un mode de recherche à basse résolution et un mode d'accompagnement de cible à très haute résolution, inférieure à 30 centimètres. Le diagramme d'antenne était incliné électroniquement, ce qui signifie qu'un „entonnoir mort“ étroit était créé dans la direction de vol et vers l'arrière.

Le ministère de la Défense britannique a exigé que le système terrestre ASTOR soit modulaire, transportable et capable de traiter les données des radars SAR et MTI modernes. Jusqu'à 8 stations terrestres reçoivent les données radar et les analysent en temps quasi réel pour les systèmes de sécurité tant pour l'OTAN que pour le Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande du Nord.

ASTOR a été intégré dans l'armement de l'armée de l'air royale britannique en décembre 2008. Les cinq avions de reconnaissance produits et équipés de ce radar ont été retirés du service au plus tard en 2021.

Sources :