www.radartutorial.eu www.radartutorial.eu Vue d'ensemble des radars - Radar Maritime

STIR

Description de l'unité de radar, les caractéristiques techniques tactique

Figure 1 : STIR

Figure 1 : STIR

Données techniques
Fréquence : I–Band K–Band
Période de répétition des impulsions (PRI) :
Fréquence de répétition  
des impulsions (FRI) :
1 800 ou 3 600 Hz
Largeur d’impulsion (τ) :
Temps de réception :
Temps mort :
Puissance de pointe : 220 kW20 kW
Puissance moyenne :
Portée maximale : 120 … 512 km36 km
Résolution versus portée :
Précision :
Largeur du faisceau : 1,4°0,3°
Niveaux d’affichage :
Taux de rotation de l’antenne :
MTBCF :
MTTR :

STIR

Le STIR (abréviation de Signaal Tracking and Illuminating Radar ) est une famille de radars de guidage d'armes à moyenne et longue portée fabriqués par la société Thales.[1] Avec différents diamètres d'antenne, différentes puissances d'émission et l'utilisation de deux bandes de fréquences différentes, ce radar peut être adapté aux exigences et aux conditions de différentes classes de navires.

Dans sa version de base, le radar est équipé d'émetteurs-récepteurs à la fois dans la bande I et dans la bande K. L'antenne pour la bande I est une antenne Cassegrain conventionnelle. Ce système permet également d'éclairer la cible avec un signal à onde continue pour une ligne de missiles semi-active (par exemple Seasparrow, Aspide, ESSM, SM1, SM2) et pour l'artillerie navale de différents calibres. L'arrière du réflecteur secondaire de l'antenne Cassegrain constitue également le réflecteur parabolique pour le système de bande K. Le diamètre du réflecteur principal peut être de 2,4 m, 1,8 m ou 1,2 m. La version STIR-IK Mk.2 dispose également d'une caméra optique sensible aux infrarouges pour le suivi des cibles.

Les anciennes versions étaient équipées d'un tube à ondes progressives comme étage final de l'émetteur. Il existe toutefois des kits de modernisation comprenant un émetteur à semi-conducteurs, un nouveau logiciel et des outils d'aide à l'affichage, qui sont utilisés pour prolonger la durée de vie des anciens systèmes.

La Marine royale canadienne utilise le STIR avec la plus petite antenne sous la désignation AN/SPG-501 (pour une bande de fréquences) et AN/SPG-503 (pour la version bi-bande).

STING

Le STING est une version fortement miniaturisée du STIR, en particulier pour l'utilisation sur les petits bateaux. Elle comprend l'antenne bi-bande de 1,2 m, des émetteurs à semi-conducteurs, de nouveaux algorithmes de suivi des cibles et des dispositifs de visualisation. Le nom est une contraction de STIR et NG, dans le sens de „Next Generation“.

Notes de bas de page et sources :

  1. Ne pas confondre avec l'AN/SPG-60 de Lockheed Martin, également appelé STIR comme abréviation de „Separate Target Illumination Radar“.
  2. Brochure du fabricant pour le STIR 1.2 EO Mk2
  3. Brochure du fabricant pour le STIR 2.4 HP
  4. Fiche technique STIR 2.4 HP du fabricant
  5. Brochure du fabricant pourSTING EO Mk II
  6. Page d'accueil du fabricant
Galerie d'images de STIR et STING

Image 2 : Antenne STING

Image 3 : L'„Ezzat“, une vedette rapide de la classe Ambassador Mk III de la marine égyptienne, qui utilise le STING