www.radartutorial.eu www.radartutorial.eu Vue d'ensemble des radars - Radar de champ de bataille

5N62V

Description de l'unité de radar, les caractéristiques techniques tactique

Figure 1 : 5N62V

Figure 1 : 5N62V

Données techniques
Fréquence :
Période de répétition des impulsions (PRI) :
Fréquence de répétition  
des impulsions (FRI) :
Largeur d’impulsion (τ) :
Temps de réception :
Temps mort :
Puissance de pointe :
Puissance moyenne : 3 kW
Portée maximale : 180 … 300 km
Résolution versus portée :
Précision :
Largeur du faisceau : 0,7° ou 1,4°
Niveaux d’affichage :
Taux de rotation de l’antenne :
MTBCF : 5 000 h
MTTR :

5N62V

Le 5N62V (en cyrillique : 5Н62В ; désignation OTAN : Square Pair) est un radar de guidage de missiles destiné au système de missiles sol-air S-200V (désignation OTAN : SA-5 Gammon).

La version initiale S-200A portant le nom de code Angara (cyrillique : «Ангара») a été développée à partir de 1958 et avait une portée de 180 km. La version suivante S-200V, nom de code Vega (cyrillique : «Вега»), est apparue à partir de 1970 avec une portée allant jusqu'à 240 km. À partir de 1975, la version S-200D, dont le nom de code est Dubna (cyrillique : «Дубна»), était disponible avec une portée allant jusqu'à 300 km. Cette version serait également capable de tirer des missiles avec une tête nucléaire

Le radar est un radar d'illumination pour la poursuite semi-active des cibles avec différentes antennes pour l'émission, la réception et l'envoi de commandes de missiles. Il utilise deux modes de fonctionnement : un radar à ondes continues non modulées avec une évaluation de la fréquence Doppler de la cible et un radar à ondes continues modulées à codage biphasé pour mesurer la distance de la cible. En raison des limitations techniques d'un radar à ondes continues, le radar de guidage des missiles ne pouvait engager qu'une seule cible à la fois.

L'énergie de transmission a été générée par un klystron de type K-89. La fréquence de transmission est stabilisée par quartz et est fournie par une série de multiplicateurs de fréquence. Malheureusement, aucune information n'est publiée sur la hauteur de la fréquence d'émission. Toutefois, en raison de la valeur nominale des antennes (rapport entre la longueur d'onde, la surface de l'antenne et l'angle d'ouverture), il peut éventuellement se trouver dans la bande S.

Au début des années 1980, la version Vega a également été exportée vers d'autres États du Pacte de Varsovie sous la désignation S-200VE (en cyrillique : «С-200ВЭ»)