www.radartutorial.eu www.radartutorial.eu Vue d'ensemble des radars - Radar de champ de bataille

S3TSR

Description de l'unité de radar, les caractéristiques techniques tactique

Figure 1 : Antenne de réception du S3TSR sur la base aérienne de Morón de la Frontera.
(37°10'57.8" N   5°36'18.3" W)

Figure 1 : Antenne de réception du S3TSR sur la base aérienne de Morón de la Frontera.
(37°10'57.8" N   5°36'18.3" W)

Données techniques
Fréquence : 1 215 … 1 400 MHz
(Bande L)
Période de répétition des impulsions (PRI) :
Fréquence de répétition  
des impulsions (FRI)
 :
Largeur d’impulsion (τ) :
Temps de réception :
Temps mort :
Puissance de pointe :
Puissance moyenne :
Portée maximale : 200 … 2 000 km
Résolution versus portée :
Précision :
Largeur du faisceau :
Niveaux d’affichage :
Taux de rotation de l’antenne :
MTBCF :
MTTR :

S3TSR

Le S3TSR (Spanish Space Surveillance and Tracking Surveillance Radar) est un radar de surveillance fonctionnant en bande L pour l'orbite terrestre basse (LEO) des satellites. Le radar est installé sur la base aérienne de Morón de la Frontera dans la province de Séville (Espagne). L'exploitation et la maintenance sont assurées par le Centro de Operaciones de Vigilancia Espacial del Ejército del Aire (COVE), un centre par lequel l'Espagne participe au consortium européen SST.

Le S3TSR utilise des antennes réseau à commande de phase modulaires et évolutives dans une configuration monostatique proche, c'est-à-dire que les réseaux d'émetteurs et de récepteurs ne sont pas situés au même endroit, mais la distance entre les deux dispositifs est très faible par rapport à la distance de la cible (< 200 m), ce qui permet d'effectuer des calculs de position comme avec un radar monostatique. Le radar peut fonctionner sur plus de 250 fréquences discrètes dans la plage de 1 215 à 1 400 MHz. Une série de blocs d'émission illumine l'espace à balayer. Le récepteur utilise le mise en forme numérique pour générer jusqu'à 42 diagrammes d'antenne différents pour la réception.

Une mesure angulaire exacte ne peut toutefois être déterminée qu'avec un réseau de différents radars. Les antennes utilisées ne sont pas en mesure de garantir une telle précision angulaire requise. Mais la distance mesurée peut être de l'ordre du centimètre. Une telle distance mesurée à partir de deux emplacements connus peut toutefois permettre de déterminer une position exacte par multilatération.

Source :