www.radartutorial.eu www.radartutorial.eu Les Principes du Radar

Cornet de Schwarzschild

Figure 1 : Étapes successives imaginées lors du pliage du cornet de Schwarzschild, les plis ainsi obtenus ont la section transversale des courbures des guides d’ondes.

Figure 1 : Étapes successives imaginées lors du pliage du cornet de Schwarzschild, les plis ainsi obtenus ont la section transversale des courbures des guides d’ondes.
a) tôle plate ;
b) plié ;
c) des réflecteurs coupés et insérés ;
d) vue de côté de c).

Cornet de Schwarzschild

Le cornet Schwarzschild est une dérivation de l'antenne Cassegrain qui améliore les performances hors axe en satisfaisant la condition d’aplanétisme et doit son nom au télescope mis au point en 1905 par l'astronome allemand Karl Schwarzschild (*1873 - †1916).

Il s’agit d’un réflecteur secondaire concave plus grand que le réflecteur primaire convexe, tous deux situés à l'intérieur du cornet. Contrairement à l'antenne Cassegrain, les sections transversales des réflecteurs ne sont pas de simples sections coniques, mais des courbes transcendantales.

Pour un fonctionnement dans l'axe, ce système d'antenne n'offre aucune amélioration par rapport à une antenne Cassegrain. Cependant, pour balayer un faisceau très étroit sur un petit angle physique, ses performances peuvent être bien supérieures à celles d'une antenne Cassegrain.

La conception des surfaces du réflecteur implique une procédure de calcul complexe et dépend de la largeur du faisceau et de l'angle de balayage. Le cornet est ensuite alimenté, par exemple, par un cornet multiple d’alimentation en forme de tuyaux d’orgue.

Étant donné que les surfaces des réflecteurs ne sont pas de simples sections coniques et que le problème d’aspérités peut être important, ce système n’a pas trouvé une large diffusion. Le seul modèle opérationnel construit semble être l'antenne du radar AN/MPG-1 développé par le Radiation Laboratory pendant la Seconde Guerre mondiale et construit par Bendix.

Sources:


Sponsors: