www.radartutorial.eu Grundlagen der Radartechnik

Les modes opérationnels du radar à synthèse d’ouverture

Figure 1 : RSO en bande

Figure 1 : RSO en bande

Les modes opérationnels du radar à synthèse d’ouverture

RSO en bande

Le mode en bande, aussi connu par son nom anglophone de « strip mapping », elle le mode classique d’utilisation. Il s’agit de la même technique utilisé par le radar à visée latérale: le radar est pointé perpendiculairement à la trajectoire du porteur, avion ou satellite, et à un angle fixe d’incidence vers le sol. Il balaie ainsi un couloir ayant comme largeur celle du faisceau et comme longueur le trajet effectué le porteur.

Figure 2 : Mode de saisie hyperfine

Figure 2 : Mode de saisie hyperfine

RSO en saisie hyperfine

Le mode de saisie hyperfine, connu également par le terme anglais de « Spotlight » ou « Spot », permet d’obtenir une haute résolution comme son nom l’indique. Il s’agit d’orienter le radar toujours vers la même zone lors du déplacement du porteur. Dans ce mode, on utilise une antenne réseau à commande de phase dont le faisceau est orienté grâce à un logiciel. Cela permet d’obtenir un plus grand nombre de balayages de la zone d’intérêt que dans le mode classique et donc plus d’informations, ce qui a pour effet d'augmenter la longueur de l'ouverture synthétique. Le tout se fait cependant aux dépends de la couverture spatiale.

Figure 3 : Mode de balayage

Figure 3 : Mode de balayage

RSO en mode de balayage

Dans ce mode, le faisceau radar effectue un balayage angulaire entre le point sous le porteur (le nadir) et un angle déterminé d’incidence au sol. Comme le porteur, avion ou satellite, se déplace, le couloir sondé prendra la forme d’une série de bande en zig-zags si l’angle varie linéairement du nadir vers l’extérieur puis l’inverse. Si l’angle varie du nadir vers l’extérieur puis recommence au nadir, on aura une couverture en bandes parallèles avec un certain angle entre elles, comme dans la figure 3.