www.radartutorial.eu www.radartutorial.eu Vue d'ensemble des radars - Musée du Radar

P-10 « Knife Rest B »

Description de l'unité de radar, les caractéristiques techniques tactique
P-10 Antenne

Figure 1 : Antenne du P-10
www.fas.org)

Données techniques
Fréquence : Bande VHF
Période de répétition des impulsions (PRI) :  
Fréquence de répétition  
des impulsions (FRI) :
 
Largeur d’impulsion (τ) : 4 ou 12 µs
Temps de réception :  
Temps mort :  
Puissance de pointe : 55 à 100 kW
Puissance moyenne :  
Portée maximale : 180 à 200 km
Résolution en portée :  
Largeur du faisceau : 21°
Coups au but par balayage :  
Taux de rotation de l’antenne :  

P-10 « Knife Rest B »

Nom russe : “Volga A” (Cyrillique: «Волга А»)

Le radar P-10 est un développement du P-8 et est devenu opérationnel à partir de 1953. La détermination de l'angle d'élévation est effectuée par goniométrie à partir de laquelle la hauteur de la cible était obtenue à l'aide d'un nomogramme. La précision de la détermination de l'angle était de ±2,5 °. Le radar était déjà équipé d'un système de suppression du bruit et la sensibilité du récepteur était nominalement de 3μV, mais seulement de 4μV sur les bords de la gamme de fréquences utilisées.

La position des cibles était affichée sur un PPI et l’angle de site sur un affichage E. À partir de 1956, le P-10 a été remplacé par le P-12. Le musée de la Bundeswehr à Dresde en Allemagne a un exemplaire du P-10 mais il est malheureusement remisé et donc non visible au public. En bas dans la figure 2, on peut voir le cadre de l'interrogateur Kremnij.

Les photos proviennent probablement d’un radar en utilisation en Chine. Elles sont extraites du magazine Fliegerrevue de novembre 1997. Le texte de l’article décrivait erronément la photo 2 comme celle d’un P-8 mais le mât en treillis permet d’être sûr qu’il s’agit bien d’un P-10 (le P-8 avait un mât cylindrique).

Figure 2: Antenne du P-10