www.radartutorial.eu www.radartutorial.eu Vue d'ensemble des radars - Radar de champ de bataille

Description de l'unité de radar, les caractéristiques techniques tactique
Trailer PW
(click to enlarge: 425·338px = 23 kByte)

Figure 1 : Remorque PW

Données techniques
Fréquence : 5 010-5 090 MHz et
4 910-4 990 MHz (Bande G)
Période de répétition  
des impulsions (PRI):
 
Fréquence de répétition  
des impulsions (FRI) :
828-1 440 Hz et
1 656-2 880 Hz
Largeur d’impulsion (τ) : 0,4-1,2 µs
Temps de réception :  
Temps mort :  
Puissance de pointe : 1 500 kW
Puissance moyenne :  
Portée maximale : 75-150 km
Résolution en portée :  
Largeur du faisceau :  
Coups au but par balayage : 7,5 · 1,5°
Taux de rotation de l’antenne : 54 ms par balayage

Radar « Fan Song E » (PW S-75 « Wenchow »)

Le « Fan Song E » est un radar de contrôle de tir de missiles de bande G qui utilise le mode 4 de direction des missiles SA-2E. Il est le plus développé de la série des SA-75, dont le nom de code de l’OTAN est « Fan Song ». Les six variantes connues du SA-75 utilisent toutes des antennes Lewis, un réflecteur rectangulaire dont le faisceau est produit par un cornet d’alimentation placé latéralement et dont l’orientation vers la paroi opposée permet un balayage angulaire par la fente de sortie. Ces antennes sont orthogonales pour produire un faisceau plat balayant l’un en azimut et l’autre en élévation.

La principale différence des caractéristiques de ces faisceaux vient des fréquences utilisées, d’où les dimensions du secteur sondé. Les faisceaux du Fan Song E ont environ une ouverture de 7,5° en hauteur par 1,5° en largeur. Ces dimensions étaient plus grossières dans les premières versions du radar.

Le « Fan Song E » comprend deux antennes paraboliques supplémentaires montées sur l’antenne Lewis horizontale. Celles-ci émettent des faisceaux étroits et polarisé, l’un verticalement et l’autre horizontalement, en même temps que les antennes Lewis. Ces dernières reçoivent ensuite les échos des cibles, ce double processus servant à différencier les retours grâce à la fonction « lobe sur réception ». Il s’agit d’une contre-contre-mesure électronique (CCME) où un signal constant est émis par les antennes paraboliques lors d’un balayage et le récepteur des antennes Lewis se callent sur les signaux de polarisation la plus grande puissance.

Le radar peut donc suivre la cible et une antenne parabolique, montée sur la côté de l’antenne Lewis horizontale, permet de communiquer avec le missile lancé pour l’intercepter. L’ensemble complet est monté sur une remorque et peut être orienté en azimut et en élévation grâce à un engrenage mécanique.

La série Fan Song a fait ses débuts sur un champ de bataille lors de la guerre du Vietnam. Ils sont encore utilisés dans plusieurs pays, avec les missiles SA-2 et plus récemment les SA-10, surtout en Russie et autres pays de l’ancienne URSS. Ils se retrouvent également en Afghanistan, Algérie (24 lanceurs), Bulgarie, Cuba (environ 60 lanceurs), République tchèque/Slovaquie, Égypte, Éthiopie, Hongrie, Inde, Irak, Corée du Nord, Lybie, Mongolie, Pologne, Roumanie, Somalie, Soudan, Syrie, Vietnam et dans les pays de l’ancienne Yougoslavie. L’ensemble peut être déplacé et sa mise en opération prend environ 60 minutes.

Kabine PW
(click to enlarge: 400·300px = 43 kByte)

Figure 2 : « Fan Song E » avec un système optique de poursuite.