www.radartutorial.eu www.radartutorial.eu Vue d'ensemble des radars - Radar météorologique

Radars météorologiques METEOR 1700C et 1700S

Description de l'unité de radar, les caractéristiques techniques tactique
© 2005 Selex Sistemi Integrati, (Gematronik Weather Radars)

Figure 1 : Météo radar sous radôme de protection

Spécifications
  Meteor 1700 C Meteor 1700 S
Fréquence : 5,45 - 5,82 GHz 2,7 - 2,9 GHz
Période de répétition des impulsions (PRI) :    
Fréquence de répétition  
des impulsions (FRI) :
250 - 2000 Hz
Largeur d’impulsion (τ) : 0,4 µs … 4,5 µs
Puissance de pointe : 250 kW 750 kW
Puissance moyenne :    
Portée normale d’utilisation : 200 km 400 km
Portée maximale : 600 km
Résolution en portée :  
Résolution en vitesse : ± 107 m/s ± 214 m/s
Largeur du faisceau : < 1°
Taux de rotation de l’antenne : 8 tr/min 6 tr/min

Radars météorologiques METEOR 1700C et 1700S

Les METEOR 1700C/S sont des radars météorologiques de la compagnie Selex ES (anciennement Gematronix) conçus pour la détection des précipitations tout en éliminant les échos parasites. Les deux utilisent un émetteur de type klystron totalement cohérent. Ils utilisent les logiciels GDRX® et Rainbow® pour une détection précise des orages, du cisaillement du vent, des fronts de rafales et d'autres phénomènes météorologiques violents.

Ils peuvent être livrés en polarisation horizontale ou en double polarisation. La seconde option permet d’améliorer la mesure quantitative des précipitations et de faire la catégorisation des différents types d’hydrométéores tels que la bruine, la pluie, la grêle et la neige. Elle permet aussi l'identification de cibles non-météorologiques comme les oiseaux et les insectes.

Le 1700C fonctionne en bande C à 250 kW. Il est particulièrement adapté pour les régions plus nordiques, où l’atténuation par les précipitations est faible, et pour les aéroports. Sa portée utile normale est de 200 kilomètres en réflectivité et vitesses radiales. Le 1700S est de bande S avec une puissance de 750 kW. Il a été conçu pour être utilisé dans les régions météorologiques extrêmes, où l'atténuation dans les fortes précipitations limite la mesure précise des précipitations à longue portée.

Plus d'informations: