www.radartutorial.eu www.radartutorial.eu Vue d'ensemble des radars - Radar météorologique

Radar météorologique « Rainscanner »

Description de l'unité de radar, les caractéristiques techniques tactique

Figure 1 : Système avec une antenne à faisceau plat.

Scanner Unit with Fan Beam Antenna

Figure 1 : Système avec une antenne à faisceau plat.

Données techniques
Fréquence : 9 410 MHz
Période de répétition des impulsions (PRI): 1 ms
Fréquence de répétition  
des impulsions (FRI) :
1 000 Hz
Largeur d’impulsion (τ) : 1,2µs;
Temps de réception :  
Temps mort :  
Puissance de pointe : 25 kW
Puissance moyenne : 30 W
Portée maximale : 50 à 100 km
Résolution versus portée: 180 m
Largeur du faisceau : 1° ou 4°
Niveau minimum de détection: -107 dBm
Taux de rotation de l’antenne : 24 tr/min

Radar météorologique « Rainscanner »

Le « Rainscanner » est un radar météorologique portable peu coûteux pour des applications mobiles de détection des précipitations (militaires ou civiles). Le radar peut être déplacé et monté rapidement. Il fourni des taux de précipitations classés en 6 catégories selon leur intensité et il est possible d’améliorer son étalonnage en comparant ses données avec les stations météorologiques environnantes.

Sa portée maximale varie entre 50 et 100 km selon les conditions météorologiques puisqu’il s’agit d’un radar de bande X, hautement atténué par les précipitations fortes, et que sa puissance n’est que de 25 kW. Cependant, il est facile à déplacer, à installer et ses contrôles sont sophistiqués.

Le « Rainscanner » comporte une unité de balayage, une unité de traitement des données et une interface. L’unité de balayage contient le transmetteur, le récepteur et une antenne qui peut se mettre sur un bâtiment ou un mât. Les échos de retour sont envoyés par câble coaxial (longueur maximale de 30 mètres) vers le récepteur.

L’antenne et le piédestal sont conçus pour être opérés à l’extérieur sans protection mais un radôme est disponible. Le tout est modulaire et deux types d’antennes sont disponibles : une antenne-guide d’onde à fentes donnant un faisceau plat de 4° d’ouverture et une antenne parabolique à faisceau-crayon de 1° en azimut et élévation. La rotation est rapide pour un rafraichissement fréquent des données. L’azimut est obtenu avec un codeur azimutal par impulsions, le nord étant déterminé lors de l’installation de l’antenne grâce à une boussole puis raffiné avec un logiciel approprié.

Le traitement des données se fait grâce au logiciel Ravis sur un ordinateur industriel de 19 pouces de largeur, très robuste et enfichable sur une étagère, ou un micro-ordinateur ordinaire. Quelque soit l’ordinateur utilisé, il doit être équipé d’une carte de convertisseur analogue à numérique très performante et de haute vitesse, ainsi que d’une carte d’entrée/sortie numérique. La carte analogue à numérique échantillonne le signal FI et transfert les données dans la mémoire de l’ordinateur pour le traitement. Ce dernier communique avec l’interface radar par un module RS232.

Les données peuvent non seulement être vues par le logiciel RainView mais également archivées. Le tout est tiré du même traitement des données que celui de la série de radars grand format METEOR. Les données peuvent être transférées directement vers des ordinateurs distants utilisant RainView via ISDN, WLAN, fibre optique ou autres liens.

Bildergalerie des Rainscanner
Unité reliée à une antenne parabolique
Figure 2 : Unité reliée à une antenne parabolique
Cliquer pour voir un pamphlet informatif
		(cliquer pour agrandir: 1,16 Megaoctets)
Figure 3 : Cliquer pour voir un pamphlet informatif.