www.radartutorial.eu www.radartutorial.eu Vue d'ensemble des radars - Radar de l'ATC

Description de l'unité de radar, les caractéristiques techniques tactique

Figure 1 : Antenne parabolique du radar primaire « Morava#8202;»

Figure 1 : Antenne parabolique du radar primaire « Morava » M10
(Courtoisie du groupe NRPL-Group)

Données techniques
Fréquence : 2,7 – 2,9 GHz
Temps inter-impulsions (PRI) : 1,1 ms ou 1,4 ms
Fréquence de répétition  
des impulsions (FRI) :
 
Largeur d’impulsion (τ) : 1µs, 75µs (en alternance)
Temps de réception :  
Temps mort :  
Puissance de pointe : 15 kW
Puissance moyenne :  
Portée maximale : 110 ou 150 km (60 ou 80 milles marins)
Résolution en portée : 225 m
Largeur du faisceau : 1,3 degré
Coups au but par balayage :  
Taux de rotation de l’antenne : 12 ou 15 tr/min.

Radar primaire de contrôle aérien « Morava »

Le radar primaire de surveillance aérienne Morava M10 a été développé selon les standards de l’OACI et d’EUROCONTROL à Kunovice en République tchèque. Il s’agit d’un radar à émetteur à semi-conducteurs de bande S modulaire et de conception très fiable et à faible fréquence de réparation.

Ce radar comporte une antenne montée sur une tour et un abri pour l’instrumentation juste sous sa plateforme. L’antenne à double courbure parabolique est alimentée par deux cornets et produit un faisceau en cosécante carrée. À la réception, elle est divisée en faisceau haut et bas pour obtenir une couverture maximale même dans des conditions d’échos de sol importants. Des polarisateurs dans le guide d’ondes permettent à l’utilisateur de passer d’une polarisation linaire à circulaire par logiciel ce qui aide à filtrer les échos de précipitations.

Tous les systèmes importants du radar sont doublés pour permettre un basculement automatique vers le second en cas de panne. Le piédestal comporte deux moteurs de rotation pour l’antenne, et deux encodeurs azimutaux, pour la même raison.

Le transmetteur à semi-conducteurs est cohérent, modulaire, utilise 12 unités d’amplification, un bloc d’alimentation sécurisé et il est ventilé. La modularité permet de faire l’entretien sans interrompre son opération. L’onde générée est en alternance une onde courte de 1 microseconde et une onde longue de 75 microsecondes compressée par modulation non linéaire de fréquence intra-impulsion. La largeur de bande du signal transmis permet un rapport de compression 75 pour 1. Les deux impulsions sont générées par un synthétiseur numérique.

Le récepteur est de type superhétérodyne avec une conversion double et un système de test incorporé. La conversion analogue-numérique de la fréquence intermédiaire (FI) permet une large gamme dynamique. Le logiciel de détection des cibles mobiles donne une forte probabilité de détection et un faible taux de fausses alertes. Les sorties radar sont en format ASTERIX, ou en tout autre requis, et sont affichées sur une console PPI conviviale. Les données d’état du système sont affichées sur une console indépendante sous système LINUX et enregistrées pour analyse future.