www.radartutorial.eu www.radartutorial.eu Vue d'ensemble des radars - Radars de défense aérienne

Description de l'unité de radar, les caractéristiques techniques tactique
Alenia RAT-31SL
(cliquer pour agrandir: 480·640px = 53 kilooctets

Figure 1 : Radar d’alerte lointaine en trois dimensions RAT-31SL/3D

Données techniques
Fréquence : Bande S
Période de répétition  
des impulsions (PRI) :
 
Fréquence de répétition  
des impulsions (FRI) :
(décalés)
Largeur d’impulsion (τ) :  
Temps de réception :  
Temps mort :  
Puissance de pointe : 155 kW
Puissance moyenne :  
Portée maximale : 450 km
Résolution en portée :  
Largeur du faisceau : 1,5° (1,3°)
Coups au but par balayage : 1 à 3
Taux de rotation de l’antenne : 6 tr/min.

RAT-31 SL

Lorsqu’une cible est détectée, les chasseurs de la défense aérienne doivent aller l’identifier au plus tôt et s’opposer à toute incursion de l’espace aérien national. La compagnie Alenia a développé le RAT-31 SL, un radar moderne à antenne réseau à commande de phase de bande S, pour la surveillance en trois dimensions ayant une portée de 450 km.

Le RAT-31 SL est de conception avancée et peut opérer dans l’environnement complexe de la défense aérienne militaire et du contrôle aérien moderne. Sa technologie permet une adaptation à une vaste gamme de scénarios opérationnels où le brouillage et le fouillis radar sont présents. Le RAT-31 SL utilise plusieurs faisceaux-crayons indépendants, électroniquement contrôlés, pour sonder l’atmosphère ce qui permet une grande flexibilité et un très haut taux de coups au but permettant un meilleur filtrage des échos parasites.

Chaque faisceau est mono-impulsion et permet des mesures précises de l’altitude de la cible, même en mode de vivacité de fréquence. La puissance de pointe réduite permet de déjouer les missiles antiradiations (MAR) et les contre-mesures électroniques (CME). Les défenses pour les contre-mesures électroniques comprennent aussi de faibles lobes secondaires, la diversité de fréquence, un échantillonneur de brouillage et un récepteur indépendant pour la surveillance des CME. Des masques permanents et adaptatifs de détection des cibles mobiles permettent au système de s’adapter en continu à un environnement changeant du fouillis radar (pluie, échos de mer, paillettes de contre-mesures, air clair, etc.).

La configuration mécanique du système permet son démantèlement/assemblage et son transport rapide d’un point à l’autre ce qui assure une meilleure survivabilité sur un théâtre d’opérations.

Antenne primaire

Type et balayage :

Polarisation : Linéaire/horizontale

Type de faisceau : crayon

Mesure de l’altitude des cibles : mono-impulsion

Vitesse de rotation : 6 tr/min.

Transmetteur

Type: Cohérent

Dernier niveau : Tube à ondes progressives

Modulateur : Semi-conducteur

Puissance de pointe : 155 kW

FRI : Décalé

Récepteur

Type : Double conversion superhétérodyne

Récepteurs de radiofréquences : Doubles et adaptés

Sélection de fréquences : Choix de manuelle, au hasard et automatique

Atténuateur de fouillis adaptif : Gain variable dans le temps de la FI avec seuils contrôlés en azimut et portée

Récepteur de FI : Linéaire

Compression des impulsions : Filtres à dispositif à ondes acoustiques de surface, modulation de fréquence par « couinement » (chirp) pour le canal de longue portée et numérique pour le canal de fort FRI (courte portée)

Traitement du signal

Type : Traitement numérique des composantes en sinus et cosinus (I et Q)

Filtres anti-fouillis : Détection des cibles mobiles adaptatif par étapes, utilisation de masques permanents et modifiables en temps réel des échos parasites

Corrélateur d’azimut : Type fenêtre glissante

Détecteurs d’amplitude : Extracteur numérique du module

Électronique du transmetteur à tube à ondes progressives du radar RAT-31SL
(cliquer pour agrandir: 800·600px = 80 kilooctets)
Figure 2 : Électronique du transmetteur à tube à ondes progressives du radar RAT-31SL