www.radartutorial.eu Les Principes du Radar

Contre-mesures électroniques (CME)

Figure 1 : Brouillage général saturant l’affichage d’un radar de bande S par des impulsions modulées. L’émetteur se situe dans la direction 30° (nord-est) où l’on retrouve les plus forts échos de nombreuses fausses cibles. Les autres secteurs affectés se retrouvent dans la direction des lobes secondaires du radar.

Figure 1 : Brouillage général saturant l’affichage d’un radar de bande S par des impulsions modulées. L’émetteur se situe dans la direction 30° (nord-est) où l’on retrouve les plus forts échos de nombreuses fausses cibles. Les autres secteurs affectés se retrouvent dans la direction des lobes secondaires du radar.

Les contre-mesures électroniques (CME) représentent la partie offensive de la guerre électronique. Elles visent à aveugler les systèmes de surveillance de l’ennemi, comme ses radars et ses communications radio, et à contrer ses armes utilisant les ondes électromagnétiques, infrarouges et laser pour se guider. Il y a deux méthodes principales d’ECM : le brouillage et l’utilisation de leurres. Bien utilisées, souvent ensembles, elles peuvent paralyser l’adversaire.

Le brouillage consiste à inonder les communications ennemies par un fort bruit électronique pour couvrir ses communications ou obscurcir les cibles sur ses radars. Bien qu’il soit efficace à perturber les systèmes ennemis, il a comme inconvénient d’empêcher de capter les signaux ennemis pour analyse.

Les systèmes modernes de communications peuvent changer rapidement de fréquence et le brouillage est devenu moins efficace. Le brouillage primaire est quand même encore répandu sur les champs de bataille terrestres, en particulier avec des émetteurs peu coûteux laissés par les soldats, lâchés par des aéronefs ou projetés par l’artillerie. Ils servent lors d’opérations particulières.

L’utilisation de leurres, paillettes métalliques pour les radars et fusées éclairantes pour l’infrarouge, datent de la Seconde guerre mondiale et a peu changé depuis ce temps. Ce qui a évolué est la méthode de dispersion qui varie selon la plate-forme. En général, les leurres sont contenus dans des cartouches éjectables qui peuvent contenir l’un ou l’autre, ou même les deux types.