www.radartutorial.eu Grundlagen der Radartechnik

Fenêtre glissante

Cible traitée
Coups au but dans
le signal traité
Début de la
nouvelle cible
(bordure avant)
Fin de la cible
précédente
(bordure arrière)
Dernier PRI

Figure 1 : Procédure de « fenêtre glissante ».

Figure 1 : Procédure de « fenêtre glissante »

Fenêtre glissante

La méthode la plus courante de corréler les échos provenant de la même cible sur un certain nombre de balayages radars est d’utiliser la technique de la « fenêtre glissante ». Les détections à une distance et azimut sont notés comme des « 1 » dans la mémoire.

Chaque cellule de distance et azimut pour un radar de contrôle aérien est typiquement de 1/16 de mille marin (0,8 microsecondes) et le nombre de balayage consécutifs en mémoire est entre 8 et 16, selon le temps d’éclairement. Ces deux paramètres représentent les dimensions de la fenêtre.

La fenêtre se déplace d’une cellule à la suivante et le programme compte le nombre de coups au but à une même portée et azimut. À cause de l’incertitude sur la position exacte de la cible d’un balayage à l’autre, les cellules adjacentes sont normalement incluses dans l’analyse. Le nombre de coups au but trouvé dans la fenêtre est utilisé comme critère de détection.