www.radartutorial.eu Les Principes du Radar

Sensibilité du radar

Il n’y a pas de définition standard du niveau de sensibilité d’un radar. Le terme SMD peut réferrer à deux notions:

Signal minimum détectable (SMD)
Il s’agit de la puissance du signal minimum que peut détecter le récepteur du radar, soit Prmin. Ce terme peut porter à confusion car bien qu’il puisse être détecté, cela ne veut pas dire que le récepteur peut en extraire un écho réel. Le signal peut tout simplement être du bruit minimum.

Signal minimum discernable (SMD)
Dans ce cas, il s’agit du niveau du vrai signal qui sort du bruit et qui peut être alors être repéré par un opérateur radar.

Une interprétation humaine est aussi nécessaire pour le niveau minimum visible (NMV) et la sensibilité tangentielle. Dans tous les cas, le signal reçu est noyé dans un bruit de fond qui peut être de la radiation externe aléatoire, du bruit interne au circuit, des échos parasites venant du sol ou de la mer, des échos provenant des précipitations ou des émissions de brouillage. Le bruit interne est toujours présent mais les autres sources sont variables ou même nulle selon la situation.

Le bruit interne est donc utilisé pour déterminer la portée maximale du radar car celle-ci dépend de la sensibilité intrinsèque de tout le système. Le fabricant d’un radar doit donc minimiser le bruit interne pour augmenter la « portée maximale théorique » mais cette dernière dépend également des pertes le long du trajet du signal radar. Ces pertes sont dues aux imperfections de l’antenne, à la non-linéarité du récepteur, à la propagation des ondes à travers l’air, etc.

Signal minimum discernable (SMD)

Le signal minimum discernable est défini comme la puissance que doit avoir un écho radar pour sortir du bruit de fond sur un affichage tel que le type A ou le PPI. Il est exprimé en dBm et une valeur typique est de –110, ce qui représente un très faible signal. Comme la détection est faite par un opérateur, et donc subjective, la valeur réelle peut être différente de la valeur théorique.

niveau
moyen du bruit
SMD
3 dB

Figure 1 : Définition du signal minimal discernable (SMD)

niveau
moyen du bruit
SMD
3 dB

Figure 1 : Définition du signal minimal discernable (SMD)

Signal minimum détectable (SMD)

Il s’agit de la puissance minimale perceptible par le récepteur (Prmin). Il est donc le niveau du signal que doit avoir un écho réel lorsqu’il atteint l’antenne et que l’on extrait par démodulation de la fréquence intermédiaire (FI). Il doit être d’au moins 3 dB supérieur au bruit de fond pour être reconnu comme un signal réel.

Ce SMD est exprimé en dBm et une valeur typique est autour de -100 dBm. Cependant, sa valeur pratique (Prmin) dépend de nombre de facteurs et du choix des composantes du systèmes, le tout relié aux statistiques de détection radar. Beaucoup d’efforts ont été mis pour construire des circuits d’entrée avec amplificateurs à faible bruit, mais le signal final sera toujours affecté par le bruit dans les étapes subséquentes du circuit, dans les lignes de transmissions et dans les guides d’onde. Du bruit supplémentaire provient également de l’antenne et du radôme.

à l'antenne
atténuateur
réglable
0...–120 dB
direct.
coupler
–31,5dB
duplexeur
récepteur
transmetteur
(off)
générateur
d’impulsions
 0 dBm
syncronizer
–0,5 dB
–5 dB pertes dans le câble calibré
–0,5 dB pertes dans le connecteur

Bild 2: Measurement setup for the MDS, attenuation in directional coupler, the plug connectors and the cable must be taken into account

à l'antenne
atténuateur
réglable
0...–120 dB
direct.
coupler
–31,5dB
duplexeur
récepteur
transmetteur
(off)
générateur
d’impulsions
 0 dBm
syncronizer
–0,5 dB
–5 dB pertes dans le câble calibré
–0,5 dB pertes dans le connecteur

Bild 2: Measurement setup for the MDS, attenuation in directional coupler, the plug connectors and the cable must be taken into account.