www.radartutorial.eu Les Principes du Radar

Thyratron

Anode
Grille de
contrôle
Circuit
chauffant
Cathode
Ce point
indique le gaz
de remplissage

Figure 1 : Composantes d’un thyratron.

Anode
Grille de
contrôle
Circuit
chauffant
Cathode
Ce point
indique le gaz
de remplissage

Figure 1 : Composantes d’un thyratron.

Thyratron

Figure 2 : Thyratron
TGi-700_25

Figure 2 : Thyratron
TGi-700_25

Un thyratron est un tube rempli d’un gaz et utilisé dans divers circuits électroniques, en particulier dans les modulateurs pour transmetteurs radar. Sa fonction est celle d’un interrupteur qui laisse passer le courant à haute tension seulement durant un court moment vers un oscillateur qui l’utilisera ensuite pour produire l’impulsion émise par le radar.

Une grille recouvre toute la cathode et contrôle le passage des électrons vers l’anode en appliquant ou non une différence de voltage avec la cathode. Lors de l'application d'une tension positive sur l'anode vis-à-vis de la cathode, si la grille est maintenue au potentiel de la cathode, aucun courant ne circule et le circuit est « ouvert ». Si le potentiel de la grille de contrôle augmente par rapport à celui de la cathode, le gaz entre l'anode et la cathode s'ionise et conduit le courant. Une fois rendu conducteur, le thyratron est en position « fermée » et le restera tant qu'un courant suffisant circulera entre son anode et sa cathode. Lorsque le courant anodique ou la tension entre anode et cathode redescendent à une valeur très proche de zéro, le composant se bloque en position « ouverte », et la grille reprend le contrôle.

Figure 3 : Thyratrons avec une enveloppe en céramique

Figure 3 : Thyratrons avec une enveloppe en céramique

L’action de la grille est contrôlable pour une variété de tensions et de fréquence de répétition des impulsions désirées pour l’opération du radar. Contrairement aux autres thyratrons, le contrôle par tension positive de la grille donne un comportement stable et l’utilisation d’hydrogène donne un temps de dé-ionisation très court.

À cause de la haute tension utilisée à l’anode, celle-ci se retrouve à la partie supérieure du tube ce qui donne un aspect similaire à ceux des lampes des téléviseurs avant l’utilisation des transistors. Un aspect spectaculaire du fonctionnement des thyratrons réside dans la coloration du mélange gazeux lors de la conduction de ces tubes.