www.radartutorial.eu Les Principes du Radar

Pondération

Figure 1 : Quatre fréquences utilisées pour une modulation linéaire en fréquences.

Figure 1 : Quatre fréquences utilisées pour une modulation linéaire en fréquences.

Figure 1 : Quatre fréquences utilisées pour une modulation linéaire en fréquences.

Plusieurs fréquences sont additionnées lors du procédé de compression d’impulsions ce qui amènent des lobes secondaires « temporels » dans l’impulsion résultante. Dans la figure 1, quatre fréquences sont utilisées pour générer une impulsion par modulation de fréquences (modulation intra-impulsion) en les séparant par des filtres, en les retardant l’une par rapport aux autres et en combinant les signaux à la sortie. Cela peut être réalisé par des filtres analogues de type dispositif à ondes acoustiques de surface, par des filtres numériques ou même par un logiciel.

Figure 2 : Somme des intensités des quatre fréquences après leur décalage.

Somme des intensités des quatre fréquences après leur décalage.

Figure 2 : Somme des intensités des quatre fréquences après leur décalage.

La figure 2 montre le résultat de ces manipulations en utilisant la même amplitude pour les quatre fréquences. L’onde obtenue comporte un pic central très marqué avec des ondes secondaires symétriquement placées de par et d’autre de ce dernier. L’axe des X est temporel ce qui veut dire que la cible sera frappée par les lobes secondaires avant et après le lobe principal. Cela donnera des échos multiples de la cible pour le radar, ceux-ci seront décalés dans le temps (et donc l’espace), d’où le nom des lobes parasites temporels.

Les flèches jaunes pointent vers une fréquence particulièrement de la modulation (f2) dont l’intensité est minimale et qui est directement à côté d’un maximum dans les lobes secondaires. Si f2 est amplifiée plus que les autres fréquences, ce lobe secondaire sera affaibli. Cependant, cela aura pour effet de créer des lobes secondaires à d’autres positions. Il est possible de trouver un facteur d’amplification pour chaque fréquence qui optimisera la diminution des toutes les fréquences de ces lobes. Cela se nomme la « pondération » et ce procédé peut diminuer les lobes temporels jusqu’à –30 dB.