www.radartutorial.eu Les Principes du Radar

Technique numérique de mise en forme du faisceau

Figure 1 : Diagramme de mise en forme analogique du faisceau d’une antenne réseau

Digital Summation

Figure 2 : Diagramme de mise en forme numérique de même faisceau (Courtoisie de EADS Defence & Security Ulm)

Figure 3 : Module standard de transmission/réception

Figure 1 : Diagramme de mise en forme analogique du faisceau d’une antenne réseau

Digital Summation

Figure 2 : Diagramme de mise en forme numérique
de même faisceau

Figure 3 : Module standard de transmission/réception
(SMTRM) (Courtoisie de EADS Defence & Security Ulm)

Mise en forme analogique

La réception d’un signal par une antenne réseau à commande de phase de manière analogique est faite en combinant l’onde reçue par chaque élément du réseau directement à la fréquence d’émission. Le résultat alimente quatre récepteurs qui extraient la fréquence intermédiaire (FI). Finalement, un convertisseur analogue/numérique échantillonne le signal FI et donne un signal vidéo numérique.

Le même processus est utilisé de manière inverse pour générer un faisceau en transmission.

Mise en forme numérique

Cette méthode consiste à numériser le signal au niveau de chaque élément individuel ou à celui des sections formées par une certains nombres d’éléments du réseau. La conversion à la fréquence intermédiaire est également réalisée à ce niveau. Le bruit et la distorsion du signal des différents récepteurs sont décorrélés et s’annulent donc.

De nombreux faisceaux indépendants peuvent être produits en même temps par le processeur radar. Les avantages de la mise en forme numérique du faisceau sont :

Module standardisé de transmission/réception (SMTR®)

La compagnie AESA produit des modules standardisés de transmission et réception pour mettre en forme le faisceau radar (SMTR de son sigle en anglais). Ils contiennent un amplificateur de puissance de transmission et un récepteur. Le circuit hermétiquement scellé mesure 64,5 mm par 4,5 mm, avec une épaisseur de 13,5 mm. Leur construction très compacte permet de minimiser les pertes. Il intègre un amplificateur de puissance monolithique alimenté par différents déphasages, un circulateur à ferrites pour la connexion du transmetteur/récepteur vers l’antenne, un limitateur monolithique et un préamplificateur à faible bruit. Le signal reçu est immédiatement converti à la fréquence intermédiaire (FI). Tous les circuits internes sont des semi-conducteurs à l’arséniure de gallium (GaAs).

Leur production de masse permet d’obtenir un très bon rapport coût/performance et ils peuvent être utilisés dans divers radars en ajustant quelques paramètres. Par exemple, un tel module est utilisé dans divers radars multifonctions de bande X dont celui de contrôle de tir du système de défense à portée moyen de l’Armée de l’air allemande (MEADS), celui de surveillance au sol BÜR de l’Armée de terre, celui du TerraSAR de l’agence spatiale allemande et dans celui du E-Captor de l’Eurofighter.

Figure 4 : Schéma de principe d'un processeur de formation de faisceau

Figure 4 : Schéma de principe d'un processeur de formation de faisceau

Figure 4 : Schéma de principe d'un processeur de formation de faisceau