www.radartutorial.eu Les Principes du Radar

Diplexeur/Filtre

charge fictive Ligne de contournement accordable coupleur -3dB coupleur -3dB

Figure 1 : Photo d’un diplexeur dans un ASR-910

Un diplexeur est une composante passive de la ligne de transmission qui assure le mélange des signaux modulés correspondant à deux fréquences radar différentes de façon à n'utiliser qu'une seule antenne pour rayonner le signal résultant. De façon inverse, à la réception, le diplexeur permet de séparer les signaux d’impulsion à deux fréquences différentes vers les récepteurs appropriés. Il est utilisé par les radars pseudo-cohérants multifréquences avec plusieurs émetteurs oscillateurs à haute puissance (TOP) qui ont utilise ainsi efficacement une seul guide d’onde pour le transfert émetteur-antenne.

Les signaux doivent être atténués au minimum par le passage dans l’appareil et le découplage entre les deux canaux doit être aussi grand que possible. Les avantages particuliers d'une section de guide d'onde diplexeur sont ses hautes performances et un changement simple de fréquence en changeant les longueurs des ses composantes.

Diplexer charge fictive Ligne de contournement ne peut être réglé (affiché uniquement pour la démonstration) Ligne de contournement accordable coupleur -3dB coupleur -3dB

Figure2: Diagramme d’un diplexeur

Le diplexeur se compose essentiellement de deux coupleurs -3dB et deux longueurs différentes d’un guide d’onde creux. La différence de trajet dans les deux lignes Δl = l2- l1 doit être choisi selon les deux fréquences utilisées pour une performance optimale. En pratique, la longueur des sections de guide d’ondes est un multiple des longueurs d'onde, puisque des différences de phase, même petites, doivent être filtrées par une étroite bande passante. Malheureusement, le diplexeur est ainsi perméable à plusieurs fréquences harmoniques qui doivent être supprimées par un filtre supplémentaire.

Une autre raison d'utiliser un multiple des longueurs d'onde est que cela permet une meilleure séparation de fréquence entre A et B. Cette séparation de fréquence est donnée de manière constructive et peut être optimisée. Cela est très important dans un radar comme l’ASR-910 où la fréquence intermédiaire (FI) est proche de la séparation entre les fréquences utilisées et peut donc interférer avec la STALO du récepteur B de la fréquence A.