www.radartutorial.eu Les Principes du Radar

Déphaseur

Contrôle de tension des diodes PIN
180°
22,5°
90°
45°

Figure 1 : Circuit imprimé d’un déphaseur avec des lignes à délai.

Contrôle de tension des diodes PIN
180°
22,5°
90°
45°

Figure 1 : Circuit imprimé d’un déphaseur avec des lignes à délai.

Les déphaseurs utilisant des lignes à délai sont plus rapides que les commutateurs de commande. Ils dirigent le signal micro-onde vers chaque élément radiant à l’aide de fils de différentes longueurs par des aiguillages formés de diodes PIN. Lorsque l’aiguillage est fermé le signal passe directement en aval de la ligne à délai, lorsque qu’il est ouvert, le signal emprunte la ligne à délai ce qui ajoute un déphasage à sa sortie à cause du parcours supplémentaire.

La figure 2 montre trois aiguillages donnant des déphasages couramment produits. L’ordinateur doit calculer la phase nécessaire pour chaque élément radiant en combinant ces délais.

La figure 1 montre un circuit déphaseur réel à 4 bits utilisé dans un radar. Le signal peut passer par les lignes à délai à différents aiguillages. Il donne une combinaison de 16 déphasages différents entre 0° et 337,5° par étapes de 22,5°. Des inducteurs, les fils plus minces servant de filtre passe-bas, sont également reconnaissables dans le bas et sont reliés à la source de tension par 24 diodes PIN.

45°
90°
180°

Figure 2 : Schéma du circuit pour obtenir les déphasages mentionnés.

45°
90°
180°

Figure 2 : Schéma du circuit pour obtenir les déphasages mentionnés.

Comme le module de déphasage sert autant à la transmission qu’à la réception, des circuits de commutation à diode PIN sont intégrés sur le même substrat céramique à l'entrée et à la sortie du module. Le même mot de données est utilisé au moment de la réception et de la transmission : l’élément radiant émettant avec le déphasage le plus récent est le premier à recevoir l’écho de retour. Son déphaseur doit avoir la plus longue ligne de délai pour correspondre au diagramme de déphasage du faisceau. La même ligne à délai est nécessaire pour faire la somme des énergies de réception et de l’impulsion vidéo.