www.radartutorial.eu Les Principes du Radar

Entrées/sorties d’un guide d’onde

Figure 1 : Alimentation par sonde d’un guide d’onde rectangulaire et distance de la sonde aux murs

Figure 1 : Alimentation par sonde d’un guide d’onde rectangulaire et distance de la sonde aux murs

Entrées/sorties d’un guide d’onde

Quand une petite sonde est insérée dans un guide d’onde pour l’alimenter avec un signal micro-onde, elle agit comme une antenne quart-d’onde. Le courant passe de la sonde au guide en créant un champ électrique se déplaçant comme dans la figure 1. Les lignes du champ (E) sont maximales quand la sonde est placé au point le plus efficace du guide, soit au centre du mur « a », parallèlement au mur «b» et à une distance équivalente à un quart de la longueur d’onde du signal du bout court-circuité. Il s’agit là du point de nœud de résonnance dominant pour établir une propagation à la longueur d’onde utilisée.

En accouplant une sonde à un guide d’onde rectangulaire, le champ électrique (E) donne en retour un champ magnétique (H). Pour extraire le signal, il suffit de procéder de façon inverse, soit de placer une sonde réceptrice dans les même conditions à l’autre bout du guide.

câble coaxial
Champ magnétique (H)

Figure 2 : Alimentation d’un guide d’onde par une bobine.

câble coaxial
Champ magnétique (H)

Figure 2 : Alimentation d’un guide d’onde par une bobine.

En pratique, la longueur de la sonde doit avoir également une longueur de λ/4 pour un transfert optimal ce qui voudrait dire qu’elle est aussi longue que le mur « b » et donc causerait un court-circuit entre le « plafond » et le «plancher» du guide d’onde. Le mur « b » est généralement légèrement plus haut que λ/4.

Parce que la sonde cause une capacité additionnelle, il faut placer une vis servant de réactance en position opposée dans le guide. Il est utile de prévoir que le signal ait une fréquence ajustable. Ainsi, dans la figure 3, la sonde est la pièce métallique évasée au « plafond » du guide d’onde et sa forme élargie la bande de fréquences émises.

Figure 3 : Alimentation de l’antenne à plaque sur le mur arrière du guide d’onde.

Alimentation de l’antenne à plaque sur le mur arrière du guide d’onde.

Figure 3 : Alimentation de l’antenne à plaque sur le mur arrière du guide d’onde.

Alimentation d’un guide d’onde par une bobine

Un autre moyen d’alimenter un guide d’onde est de créer un champ magnétique (H) dans celui-ci. Pour y parvenir, une petite bobine de métal est insérée dans le guide d’onde et lorsque le courant y passe, elle crée un champ magnétique. Si la fréquence d’oscillation du courant est bien choisie, le signal est transféré au guide d’onde par induction d’un courant électrique. Pour un transfert optimal, la bobine doit être insérée à l’un des points créant un champ magnétique maximal.

Couplage par antenne à microruban

La technologie récente permet d’alimenter le guide d’onde par une antenne plaque ou à microruban. Ce n’est pas que l’antenne à plaque soit récente mais il est maintenant possible d’imprimer sur un substrat à multicouches tout le circuit imprimé et seul le connecteur coaxial provient de l’extérieur pour fournir la tension dans ce cas.

Bildergalerie Hohlleitereinkopplung
Sonde im Hohlleiter

Bild 4: E- Sonde im Hohlleiter für 2,7 GHz

Figure 5 : Connecteur BNC avec une bobine de 1 060 MHz