www.radartutorial.eu Les Principes du Radar

Radar de surface


Figure 1 : Un ancien radar de bande X de la marine militaire américaines utilisé comme radar de surface pour contrôler les mouvements à la base aérienne Logan (É-U) en 1995.

Radar de surface

Le radar de surface est l’instrument le plus communément utilisé pour la surveillance des mouvements sur les pistes et le tarmac d’un aéroport. Il s’agit d’un radar primaire qui balaie toutes les zones où des véhicules de surface et les avions peuvent manœuvrer, excluant les quais d’embarquement.

Le radar de surface est placé dans un endroit qui a une bonne visibilité de tout l’aéroport, en général sur une tour, et possède un taux de rafraîchissement très rapide. Certains aérodromes ayant plusieurs terminaux, comme celui de Munich, possèdent plusieurs radars de surface, chacun s’occupant d’un secteur.

L’environnement sondé est fort différent de celui en latitude à cause des nombreux obstacles qui donnent des échos parasites. La qualité de la surveillance est donc souvent mauvaise et limitée. L’identification des cibles n’est souvent pas possible et le contrôleur aérien, du haut de la tour de contrôle, doit compléter par une identification visuelle. C’est l’un des facteurs limitant les mouvements aériens lors de visibilité réduite.

Figure 2 : Le même aéroport utilise un radar de surface ASDE-3 et un système d’identification par balise radio (ADS-B) aujourd’hui.