www.radartutorial.eu Les Principes du Radar

Radar de contrôle de tir

Un radar qui suit en continu une seule cible est appelé un radar de poursuite. La plupart des radars militaires de ce type servent également au contrôle de tir et les deux noms sont utilisés de manière interchangeable. La trajectoire estimée doit être aussi précise que possible afin d’assurer la sécurité aérienne dans le cas des radars civils ou de diriger le tir anti-aérien pour l’usage militaire.

Radar Wiesel allemand pour l’acquisition de cibles et le contrôle de tir.

Photo: Radar Wiesel allemand pour l’acquisition de cibles et le contrôle de tir.

Il en existe deux types :

  1. Poursuite sur information discontinue
    Mode de poursuite simultané de plusieurs objectifs et de leurs trajectoires sans interruption du balayage de surveillance générale. Le radar utilise une antenne se servant du concept mono-impulsion.
  2. Poursuite continue
    Le radar est dédié à la poursuite d’une seule cible dont les coordonnées initiales sont fournies par un autre radar de surveillance de l’espace aérien. Ce système utilise généralement la technique plus ancienne du balayage conique.

La poursuite en discontinue combine donc la surveillance générale et la poursuite des cibles. Elle est celle utilisée par les radars de contrôle du trafic aérien ayant un radar secondaire (voir Trajectographie primaire). Les radars de défense aérienne ne peuvent pas utiliser d’informations de radars secondaires car ils recherchent des cibles non coopératives. Ils doivent donc obtenir leurs positions (distance, azimut et élévation) exactes en balayant en continu l’espace pour accumuler assez de données pour en tirer leur trajectoire.

Le radar de contrôle de tir typique utilise une très grande fréquence de répétition des impulsions (FRI), des impulsions très courtes et un faisceau très mince. Ces caractéristiques permettent une très grande précision de tir mais limitent la portée et rendent difficile la détection initiale de la cible à cause du faisceau très mince.

Pour palier à ces problèmes, le radar doit être d’abord dirigé dans la direction générale de la cible grâce aux informations d’un autre radar de plus large couverture ou par des observations humaines (phase de désignation). Une fois dans la bonne direction, le radar de contrôle de tir passe en mode acquisition et sonde le petit volume où est supposé se trouver la cible en utilisant une grille de recherche jusqu’à ce qu’il repère celle-ci. Un fois la cible en vue, le radar entre en mode de poursuite en utilisant une de plusieurs techniques de sondage adaptées à cette fin. Le radar est alors dit « verrouillé » sur la cible. Ces trois phases, ou modes, sont communs à tous les radars de contrôle de tir.