www.radartutorial.eu Les Principes du Radar

Oscillogramme par piaulements progressifs

Instantanée
Largeur de bande
Largeur de
bande ajustable

Figure 1 : Oscillogramme par piaulements progressifs.

Instantanée
Largeur de bande
Largeur de
bande ajustable

Figure 1 : Oscillogramme par piaulements progressifs.

Oscillogramme par piaulements progressifs

Un oscillogramme par piaulements (chirp en anglais) progressifs est une nouvelle technique pour améliorer la résolution en distance d’un radar à onde compressée. Elle est idéale pour les radars qui ont une largeur de bande instantanée limitée mais dont cette bande est ajustable. Elle est équivalente à un cas où un certain nombre de radars identiques doivent partager une gamme de fréquences afin de limiter leur interférence mutuelle.

Dans la compression de l’impulsion radar, la largeur de bande utilisée détermine la résolution en distance. Cette dernière est inversement proportionnelle à la gamme de fréquences de la modulation du signal. L’oscillogramme par piaulements progressifs divise la largeur de bande d’un signal modulé en fréquence entre une série de sous-bandes minces qui peuvent se superposer.

Cependant, lorsque la gamme de fréquences du signal envoie des piaulements sans chevauchement de fréquences et que plusieurs récepteurs sont ajustés pour recevoir seulement chacun une des sous-bandes de fréquences, le signal composé de tous les échos agit comme une largeur de bande plus large et permet une amélioration de la résolution. De plus, chaque récepteur étant limité à une bande mince de fréquences spécifiques de piaulement, il est moins susceptible à une interférence avec les autres sous-bandes.

Le radar émet et reçoit une seule bande de fréquences de piaulement à la fois puis passe à la suivante. Les largeurs de bande transmises peuvent être aléatoires et non successives (ex. code de Costas) mais cela ajoute à la complexité du traitement. Cependant, une telle variation des piaulements peut être pratique quand une sous-bande se libère dans un environnement très occupé par d’autres émetteurs.

Théoriquement, un radar pulsé comme l’ASR-E peut être transformé pour utiliser cette technique et tirer avantage de l’amélioration de la résolution en distance en modifiant seulement son programme de sondage. En pratique, cela peut est désavantageux sur ses dépendances temporelles. En effet, tout le sondage dans une direction par les différents piaulements doit être complété avant de traiter chacune des cellules de résolution.