www.radartutorial.eu Les Principes du Radar

Évaluation du site radar

Figure 1 : Capture d’écran du résultat d’un programme gratuit d’évaluation d’un site radar par Cambridge Pixel Ltd Il montre ici l’évaluation pour un radar ASR-910 à Neubrandenburg-Trollenhagen (Allemagne).

Figure 1 : Capture d’écran du résultat d’un programme gratuit d’évaluation d’un site radar par Cambridge Pixel Ltd. Il montre ici l’évaluation pour un radar ASR-910 à Neubrandenburg-Trollenhagen (Allemagne).

Évaluation du site radar

L'évaluation du site radar est une mesure permettant d'obtenir l’influence de divers phénomènes et obstacles autour d’un site proposé pour la construction d’un radar afin d’obtenir des performances optimales de l’appareil. C'est principalement l'interprétation des effets de phénomènes comme la courbure de la Terre et les obstructions de la ligne de visée du faisceau par le terrain, mais comprend aussi les effets de la réfraction des ondes électromagnétiques par l'atmosphère.

Par le passé, ces calculs étaient déterminés par une étude approfondie du terrain à l'aide d'un théodolite. On mesurait la variation du relief et l'angle entre l'antenne radar et l'horizon autour du site des radars. Aujourd'hui, on peut utiliser les données de cartes électroniques et la puissance de calcul des ordinateurs pour produire une carte en trois dimensions qui servira à simuler les zones libres et bloquées à différents endroits du site.

Les programmes de base utilisent uniquement la couverture azimutale du radar (comme le montrent les figures 1 et 2) pour les altitudes de vol désirées, indépendamment de la gamme de fréquences et des réflexions possibles sur le terrain et de ses interférences. Ces résultats sont utilisables pour des fréquences très élevées afin de faire une sélection préliminaire entre différents sites généralement sans problème ou pour le choix de la hauteur de la tour qui supportera l'antenne radar.

Des programmes plus complexes tiennent compte en outre de la gamme d’énergie utilisable par le radar (voir l'équation du radar), de la probabilité de détection nécessaire, de la réflexion parasitaire comme les échos de sol et les interférences, et de la propagation anormale des ondes (ex. canalisation). Cependant, un tel programme est très coûteux et nécessite d’entrer manuellement les variables d'environnement requises avec une grande résolution ainsi que les caractéristiques du radar utilisé.

Galerie du radar

Figure 2 : Couverture d’un radar maritime au port de Kiel (Capture d’image avec la permission de Cambridge Pixel Ltd.)